Donate

Rectification


Auteur : Anonyme
Ouvrage : Rectification
Année : 2003

Lien de téléchargement : Rectification.zip

La rectification et la distillation sont deux techniques de séparation basées sur les différences de volatilité entre les constituants d'un mélange liquide. I/ DISTILLATION SIMPLE. L'appareillage de distillation simple se compose des éléments suivants: - un bouilleur: c'est un réservoir chargé au départ du mélange à distiller - un dispositif de chauffage du bouilleur - un condenseur pour condenser les vapeurs émises; le condensat est ensuite dirigé vers une recette. Le condensat constitue intégralement le distillat. Les vapeurs émises sont aussitôt séparées du mélange: elles sont condensées et éliminées de l'appareil sans retour au bouilleur. Il n'y a en fait qu'un seul contact entre le liquide et la vapeur, à la surface du bouilleur. On va considérer le cas le plus simple du mélange zéotropique A-B où B est le composé le plus volatil. A l'instant où les premières vapeurs sont dégagées leur composition est plus riche en B que le mélange initial. Au cours du temps xB (fraction molaire en B du liquide dans le bouilleur) diminue car il s'évapore une proportion plus grande de B que de A . Les vapeurs seront toujours plus riches en B que le mélange liquide dans le bouilleur mais leur composition montrera une teneur en B plus faible qu'initialement. On obtient donc un distillat de moins en moins concentré en B. Au cours de la distillation la température va augmenter dans le bouilleur car le liquide s'appauvrit en composé le plus volatil. A la fin il ne reste pratiquement que du composé A dans le bouilleur et les vapeurs sont donc pratiquement uniquement composées de A (au dernier instant théorique de la distillation, il ne reste donc plus qu'une goutte de A dans le bouilleur). L'inconvénient de la distillation simple apparaît ici: on aboutit à une mauvaise séparation et ce dès le début de la distillation où la forme du fuseau limite obligatoirement la teneur en B des premières vapeurs. On peut imaginer de récupérer les premières vapeurs (les plus riches en B) condensées et de réchauffer ce mélange; les vapeurs émises sont encore plus riches en B. Si on répète plusieurs fois les mêmes opérations, on comprend qu'on finira par obtenir le produit B pur... mais avec un rendement pratiquement nul ! Il est évident que ce type d'appareillage n'est pas adapté à une séparation. Par contre ce principe est à l'origine du procédé de rectification. ...

26 lectures


Voir aussi

Soutenir le Site ! Le savoir n'est pas gratuit

Les ouvrages mis en partage sur ce site le sont gratuitement. Mais maintenir en ligne un tel site...

Lire la suite

Wu Jiaming - 72 consummate arts secrets of the Shaolin temple

Author : Wu Jiaming Title : 72 consummate arts secrets of the Shaolin temple Year : 1992 Link...

Lire la suite

Thornton Smith Richard - Cosmos, earth and nutrition

Auteur : Thornton Smith Richard Ouvrage : Cosmos, earth and nutrition The biodynamic approach to...

Lire la suite

Steiner Rudolf - Nutrition

Author : Steiner Rudolf Title : _Nutrition Food, health and spiritual development Year : Link...

Lire la suite

Cerro Monique - Sols chaux et terre cuite, mode d'emploi

Auteur : Cerro Monique Ouvrage : Sols chaux et terre cuite, mode d'emploi Année : 2010 Lien de...

Lire la suite

ViaGardini Iris - Enduits et badigeons de chaux

Auteur : ViaGardini Iris Ouvrage : Enduits et badigeons de chaux Année : 2006 Lien de...

Lire la suite




ARYANA LIBRIS
Aryana Libris
Recension d'ouvrages au format numérique PDF